Livret Running de la LIFA

La ligue d’Ile de France d’Athlétisme (LIFA) vient de mettre en ligne son livret des courses 2023.

Un manuel intéressant dans lequel vous retrouverez toutes les dates des compétitions en Ile-de-France. Au programme aussi, les Championnats de France par distances avec les minimas à réaliser pour être au départ ainsi que les différentes dates des championnats d’IDF. Également sur cet ouvrage, les catégories d’âges, les barèmes de classement, la liste des commissions et des officiels, les records d’IDF…

Bonne lecture

Livret-running-en-Ile-de-France.pdf
Document Adobe Acrobat [3.3 MB]

 Manu revient ici sur le trail du Sancy où certains de nos athlètes se bien amusés ce week-end dans une ambiance "les bronzés font du ski" :

Départ d'andresy samedi matin après avoir récupéré tout le monde! Direction Mont Dore! Par bienveillance, nous avons mis les clés de Chouchou (vous devinerez vite qui se cache derrière) en lieu sûr!! Route dans la bonne humeur, un bon chauffeur, on avait parfois peur Joao nous avait préparé un moelleux chocolat fondant pour accompagner le kf!

Pas de trace de neige à notre arrivée au sancy, c'est inquiétant mais la bonne fée nous a entendu pour avoir un vrai trail blanc

Installation à l'hôtel, nous retrouvons les AA, Amel de Correze et Marie la sudiste Direction la patinoire pour récupérer nos dossards, faire les photos de groupe. Pour se mettre en jambe, rien de tel que de débuter au pub Irlandais pour commencer l'hydration de veille de course conseillée par notre coach Ambiance conviviale pour le repas du soir avec les spécialités locales et l'after au bar!

Réveil pour tous pour le petit dej à 7h mais ça pleut Ça donne pas vraiment envie de sortir surtout pour Chouchou!

Nous attendons le dernier moment pour rejoindre la ligne de départ et par magie la neige tombe Le départ est donné dans une très bonne ambiance pour vivre une magnifique course La course démarre par petit groupe de AA, c'est tellement plus beau de vivre cette aventure en équipe! La neige se fait de plus en plus présente en montant en altitude et sommes émerveillés par les paysages, la neige, les sapins, les ruisseaux, les ponts, lac... Nous formons un super groupe avec Amel, Carole, Joao, Chouchou et moi en s'entraidant mutuellement! Nous profitons pleinement de la beauté des lieux et nous arrêtons tout le temps pour immortaliser ces instants présents Quelques petites boules de neige tant qu'on y est Le parcours est très sympa entre sapins et montagnes enneigées, les chaussures accrochent bien dans la neige, parfois la boue! Pas de portions gelées pour de bonnes parties de glissade! Quoique certains ont glissé dans la gadoue Mais c'est un régal de passer tous ces kms, ces moments ensemble!

Amel, Chouchou et moi franchissons la ligne d'arrivée ensemble! Quel bonheur de retrouver les supporters, les copains/copines déjà arrivés. Quelle joie de vous voir depuis cette estrade Puis à notre tour de voir arriver Carole, Joao, Gael & Laetitia géniale votre arrivée toutes les 2, Karin arrive à son tour et les rejoint, Christelle et Yannick. Marylin puis Agnès... Vraiment de très belles émotions vécues

Rapide repas à la patinoire, une petite douche! Puis direction les sources d'eau chaude de Mont Dore pour une poignée de traileurs dans un espace naturel au bord de la Dordogne! C'est juste un instant inoubliable, que du bonheur

Excellente soirée tous ensemble pour le repas du soir au restaurant de l'hôtel, le très sympathique chef Eric (pas le nôtre) nous a concocté une bonne truffade Petite initiation à la Salsa avec Joao et Steph Puis dégustation de la liqueur locale "la fameuse verveine" suivi du rhum arrangé de Joao

Réveil ce lundi matin avec un magnifique manteau blanc, mais nous ne pouvions partir sans faire une petite balade agrémentée de batailles de boules de neige ou pour certains la goûter de plus près Les enfants étaient de sortie

Un grand merci à Amel qui nous a organisé ce super évènement

Une petite pensée pour Nicolas qui a dû stopper sa course, et pour Benoît & Pauline

Merci à Valérie pour sa très bonne humeur et ses encouragements sur le parcours

Bravo à tous les finishers de cette splendide course

Un week end rempli de belles émotions, de partages et de sourire ! Nous souhaitons à tous les AA de vivre de belles courses comme celle-ci même ceux qui douteraient de pouvoir le faire un jour! C'etait juste génial, nous voudrions que ça dure plus longtemps mais ce sera pour mieux y retourner

Carole, Eric, Chouchou, Joao & Manu

Ce week-end encore, les AA étaient sur tous les fronts : trail hivernal du Sancy, championnats de cross à Moisson et hier soir le trail de la galette à Mantes dont Thierry nous parle ici :

"Ce sont 16 Athlètes AA qui sont partis en quête de la fameuse galette des rois, récompense de ce Trail fort sympathique de nuit dans les rues et alentours de Mantes la Jolie. Bon, pour corser la chose, l’organisation a prévu la pluie et le vent, pile pendant la course qui se déroulait de nuit pour pimenter la chose.

Course très bien organisée, et une galette pour chacun à l’arrivée ! Mais pour la gagner, il fallait courir… C’est le concept de la course à pied… je fais de la place pour pouvoir manger !!

Et bien tout le monde s’est bien arraché, malgré des conditions dantesques !! Il fallait s’accrocher, elle se mérite cette galette !! A ce jeu-là nos filles nous ont ramené 2 très beaux podiums, Elodie 2eme en espoir et Christelle 3eme en Master 3 ! Belle course d’ensemble de nos bleus qui ont ramené de précieux points pour le challenge.

Prochaine course Moisson dans 2 semaines !

Bonne soirée

Thierry

Et n'oubliez pas la galette du club prévue mercredi 18.

Bonne fin de week-end

Plusieurs d'entre vous participeront en avril prochain au marathon de Paris. Suite à plusieurs demandes de plan, vous trouverez ci-joint le 1er mois de la préparation qui débute demain. La prépa est prévue sur 4 ou 5 séances, elle peut-être affinée individuellement si vous être très motivé. Bon Training

Encore une année bien remplie pour les AA.

De Cheverny au Sancy, en passant par le trail des passerelles, de l'Ecotrail au Chocotrail, de Conflans à Chanteloup en passant par Octobre rose et tous les coins des Yvelines.

De Sainté à Lyon, de Samoëns à Belle Île sans oublier nos Amazones !

Avec à la clé de très belles performances, des médailles en pagaille et de la bonne humeur toujours au rendez-vous !

Merci à notre coach et à notre président !

On remet ça en 2023, avec notamment le trail de Sancerre en juin.

Bonne fin d'année 2022 à tous ! Et vive l'AA 

Vous trouverez dans la rubrique "entraînements fin d'année", une propostion de séances pour cette semaine.

Si vous êtes en mode reprise/entretien, privilégiez les séance 1 à 3 avec une alternative sur la séance 2.

Bon training à tous.

Un petit retour en photos sur les entraînements 2022 au fil du temps.

Sportez-vous bien 

Les Photos

La dernière séance piste officielle de l'année s'est tenue hier soir. Même si elle fut très arrosée, les 20 courageaux présents ont gardé "la pêche".  Pour les athlètes disponibles, je propose une séance spé cross-trail dans l'hautil. Rendez-vous samedi matin à 9h00 au cimetière de l'Hautil.

 

spe cross hautil 24 décembre.pdf
Document Adobe Acrobat [326.8 KB]

Rendez-vous incontournable des courses sur route de fin d’année, la 50ème édition de la Corrida de Houilles a de nouveau connu un immense succès sportif. C’était le rendez-vous à ne pas manquer pour performer sur 10km vu la densité de coureurs annoncés. En fin négociateur, Thierry a réussi à « arracher » 8 dossards aux organisateurs pour la course populaire (une trentaine d’AA était en liste d’attente).

 

 

C’est dans des conditions climatiques très fraîches que nous avons pris la route pour ce déplacement très court. La température montera d’un cran pour trouver une place de stationnement dans la ville hôte prise d’assaut par 2000 coureurs et ses supporters.

Malheureusement, cette mise en action « poussive » va perturber le début de course. L’échauffement sera raccourci (10’ trop peu) et nous gagnerons le sas de départ trop tardivement pour être en pole position, ce qui se traduira par un 1er km fait de piétinement et de footing. C’est au milieu de 1550 coureurs que le groupe AA s’élancera à 13h pour 3 boucles d’un circuit roulant malgré une petite côte en début de parcours et son 1er km au ralenti à cause de bouchons...

 

Très motivés pour descendre les « chronos », le groupe espoir+ AA ne ménagera pas ses efforts. C’est finalement de très bons temps qui viendront clôturer cette année de compétitions. Pas moins de 6 records sur les 8 engagés de l’AA. La barre des 36’ est proche pour Alex hauteur d’un encourageant 36’03’’. Il est suivi de près par Maxence et Colin en 36’33’’ tous les 2 en pleine progression.  Thomas et Haithem 39’10’’ et 39’18’’ améliorent aussi leur marque. Malgré un 1er km tendu à cause du trafic, Elodie battra également son meilleur temps sur la distance en 46’44’ accompagnée d’Amel et Stéphane invités de dernières minutes. En dehors de la tranche d’âge « espoir+ », nous avons donné avec Bertrand le maximum à la sortie d’un état grippal pour participer à cette fête pédestre (42’23’’ et 38’15’’).

 

Nous avons pu assister ensuite à la course des AS avec un niveau de folie en appréciant la technique de course et la fluidité gestuelle. La course est remportée en 27’29’’ par l’Ethiopien Bekele et la Kenyane Cherono en 30’55’’. 60 athlètes ont réalisé moins de 30’. Sur la course populaire 400 coureurs sont classés en moins de 40’.

Merci à l’ensemble de nos supporters-photographes présents hier malgré le froid ainsi qu’aux organisateurs du comité des fêtes de Houilles.

 

Dès janvier, le groupe espoir+ participera aux Championnats Départementaux de Cross-Country pour découvrir un autre aspect de la course à pied très formateur. L’ensemble des adhérents d’Andrésy Athlétisme peut aussi participer à cette phase hivernale.

Rendez-vous mercredi pour le dernier entraînement officiel de l’année avec un spé cross au stade Diagana.

 

https://protiming.fr/results/runningR/6166/666?dossard_filter=&last_name_filter=&first_name_filter=&club_filter=ANDRESY+ATHLETISME&categorie_filter=

Bonjour, demain de la neige est annoncée et la piste risque d'être verglacée. De plus, il y aura la demi-finale à 20h00. Du coup pas d'entraînement mercredi soir mais le coach vous attend jeudi à partir de 19h15 si la météo le permet. Bonne fin de journée à tous.

Le bureau AA

Ce matin, c'était la grande classique du mois de décembre, le Chocotrail et pour une fois, la gadoue n'était pas au rendez-vous et c'est sur des chemins bien secs que nos athlètes ont pu participer aux différentes courses proposées.

Sur le 8 km, très belle course de Max mais malheureusement, il est tombé dans une descente sur route. Plus de peur que de mal tout va bien.

Sur cette course, Elodie réalise un super chrono et, cerise sur le gâteau, elle s'adjuge la première place sur le contre la montre de la montée finale. Quelle championne, elle va finir par avoir la grosse tête !

Belle perf également de Jérôme, en pleine forme en cette fin de saison.

Sur le 12 km, c'est Thomas qui a mené la danse avec une belle 17 ème place au scratch. Très belle course aussi de Lazaro et chez les filles, c'est Sonia qui a assuré, suivie par Karine et toutes les autres hyper-souriantes à l'arrivée !

Sur le 24 km, Tonio a assuré comme d'habitude mais à un moment, il a presque failli s'égarer c'est la deuxième fois cette année après Moisson, je crois qu'une sanction s'impose . Il est suivi par Haithem et Guillaume qui fêtait aujourd'hui son anniversaire ! Bon anniversaire Guillaume !!

Et bien sûr derrière, tous nos trailers ont très bien géré leur course.

Il y avait également un 42 km sur lequel était inscrit notre ami Yves !

Une pensée pour notre coach qui était malade ce week-end, il se rattrapera la semaine prochaine à Houilles !!

Encore un très beau week-end bleu.. Et en plus.. On est en demi, on est en demi, on est, on est, on est en demi !!!

Bonne récup à tous.

Marc

Il faut déjà être un peu fada pour aller à Saint Étienne en décembre mais apparemment, certains aiment ça et ils poussent même le vice jusqu'à faire l'aller retour jusqu'à Lyon !! Et tout ça en mode trail !!

Il s'agit bien sûr de notre MC nationale qui nous relate ici ses derniers exploits ! Un grand bravo à elle ! Et bravo à Philippe qui était également présent sur cette course de légende !

"Attention lecteur, ce CR est interminable…comme cette course…

Ce WE, c’était la 68ème Saintélyon, la « STL », grande classique du trail (bon, avec tout de même 30% de route, mais on ne crache pas dessus au 120km après des heures à patauger dans la boue glauque !!)

Pour ma seconde participation (1ère participation en 2015), je choisi la « LyonSaintéLyon » (ben oui, quand on aime on ne compte pas).

Le principe, comme son nom l’indique, un aller-retour entre Lyon et Saint-Etienne soit 2x78km (mieux vaut le dire comme ça, pour le mental, c’est vraiment différent que de se dire, aller, on va s’enquiller 156km !) en portant la fameuse chasuble, marque de fabrique de cette course (très très désagréable, elle doit toujours être dessus donc rend les changements de vêtements compliqués et se transforme en bavoir, tu l’as rapidement dans la bouche)

Le WE commençait mal, un grève SNCF s’annonce, mais chance incroyable, mes deux trains sont maintenus ! Vrai coup de chance, Philippe V. qui participe à une course également verra les siens annulés. Restriction budgétaire oblige, j’ai pris le billet le moins cher du dimanche, le 15h54. En 2015, j’étais arrivé à midi, mais il y avait 5km de moins, quelques calculs scientifiques basés sur la forme du moment, la décroissance de la lune et une dose de chance, je clique sur « acheter ». Je regrette juste après, et si je ratais mon train parce que je suis trop lente ??? Bon ben maintenant avec cette grève, il est hors de question de le rater, y’en a plus d’autre après, et lundi, j’vais me faire taper sur les doigts si je suis toujours à Lyon ! Sale histoire…

Passons à la course :

Aller : 78km, pas de barrières horaires, il faut arriver avant 22h30 à Saint Etienne. Retour : 78km, 5 barrières horaires, fin de course à 16h30 à Lyon.

A l’aller, seulement 350 fondus pour un aller non chronométré et non balisé. Cela m’a valu un petit coup de stress de dernière minute, et si je me perdais ?? Dans le train, je lis quelques comptes rendus de course (sur le site Kikourou pour les connaisseurs !). Damned ! Tout le monde se perd !!!! Arghhhh !!!! Je télécharge vite fais la trace et je me mets à stresser encore plus : je vais me perdre, je vais rater mon train…

Au retrait des dossard, petit dej offert, plein de bénévoles adorables qui récupèrent nos sac (la valise qu’on laisse à Lyon, un sac de change pour le km 48 de l’aller et un sac pour Saint Etienne, quelle orga…). Briefing juste avant le départ, on nous conseille de constituer de petits groupes pour pas être seul surtout quand la nuit tombera.

Effectivement, le balisage du retour est là, mais il s’agit de petits panneaux accrochés dans l’autre sens, on ne les voit donc absolument pas, je suis très contente d’avoir téléchargé la trace ! ça ne m’empêchera pas de me perdre 2 fois (mais très peu de temps). Très vite, le brouillard tombe et le froid, qui va avec, on ne voit rien à 3m ce qui contribue à nos différents jardinages. Pas mal de coureurs resteront près de moi car beaucoup n’ont pas le tracé.

Rapidement je rencontre 2 gars hyper sympas, un juge aux affaire criminelle de Villeurbanne qui a des histoires dignes de Pierre Bellemare à raconter et un ingénieur EDF de Caen qui me parle des black-out à venir ! On est resté ensemble à 3 pendant quasiment 78km, c’était vraiment chouette. J’ai aussi rencontré un éboueur de Bourg en Bresse, un maçon, un agent immobilier de Verneuil sur Seine…

En 78km, tu en apprends sur la vie des gens ! J’adore ce moment de partage un peu hors du temps où on parle de nos vies, nos courses… ! Grace à ces rencontres, l’aller passe très vite malgré le fait qu’il n’y ait que 3 ravitos (au 23ème, au48ème et au 61ème). Je trouve la course plus dure quand il y a peu de ravitos, c’est long entre chaque pause. Notre stratégie est de s’accorder 10min à chaque fois car il ne faut pas se faire avoir par la chaleur des lieux mais se poser un peu quand même, la course va être longue. Je changerai de tee-shirt à la base vie du 48ème (j’y serai bien restée, un ventilo soufflait un vent délicieusement chaud !).

Arrivé à Sainté, la base vie est dans le hall des expos appelé aussi « Sangatte » par les habitués et pour cause, en entrant ; vision apocalyptique : des milliers de gens emmitouflés, allongés par terre sur des tapis de sol à essayer de dormir, d’autres par centaines qui font la queue pour la pasta party, ou à attendre devant les toilettes…

Nous traversons cette cour des miracles sous les applaudissements et les félicitations de ceux qui se préparent pour la Saintélyon. Et oui, nous portons la chasuble jaune de « LSTL », la grande ! Les gens sont vraiment gentils et admiratifs, on est tous fiers ! On se dirige vers notre espace dédié dans un petit coin de cette vaste salle, séparé par des claustras. Comme en boite, on montre patte blanche, n’y entrent que ceux qui ont un bracelet rouge « LyonSaintéLyon ».

Pas de queue pour nous, on peut aller chercher notre plateau repas sans attendre, on a aussi accès à masseurs/ podologues, les toilettes sont libres, le top.

Grosse erreur de ma part, j’ai complètement oublié de m’équiper en matière de confort : les coureurs autour de moi ont tapis de sol, sac de couchage, peignoir, j’ai même croisé un gars qui se lavait les dents aux toilettes ! Je n’ai pas l’habitude de m’arrêter autant de temps aux bases-vie. Sur les ultras, je me change, je mange, je pars. Là, la pause est imposée, jusqu’au « vrai départ » de 23h30. Nous sommes arrivés à 20h15, on a un sacré bout de temps. Avant d’arriver, nous avions adopté une stratégie avec mes collègues d’aventure : manger d’abord pour digérer, se changer, dormir un peu... Pas de tapis, on dort à même le sol, il est très froid et dur, je me gèle, je tremble, il me semble avoir dormi un peu, je n’en suis pas sûre, il y a beaucoup de bruit, le speaker harangue la foule, « départ dans 1h30, départ dans 1h… » donne des conseils, interviewe des « primo-coureurs » de la Saintelyon,la lumière est très forte, j’aurai préféré ne pas m’arrêter ! Et je ne sais pas si mes jambes ne vont pas être trop raides (par prudence, j’ai demandé un doliprane à une de mes nouvelles connaissances).

23h, le speaker annonce qu’il faut se diriger vers les sas. Nouvel avantage pour nous, le fameux bracelet rouge nous autorise à être dans le sas Elite (il y a 5 sas avec départ tous les quarts d’heure, dernier départ à 00h30) et à y entrer au dernier moment.

Il y a 7ans, je voyais l’arche aussi petite qu’au marathon de Paris. Là, on nous fait entrer par l’avant de celle-ci, 5minutes avant comme les cadors de la discipline ! Je suis 3 coureurs derrière « Casquette Verte », qui gagnera pour la troisième année consécutive la course. Je profite de ce moment inédit, ça ne m’arrivera plus ! Et je profite du fait de ne pas avoir patienté 2h dans le froid !

Départ donné, nous voilà lancé sur le retour. C’est l’euphorie ! OK, on est doublé par des wagons de coureurs : normal, non seulement, on n’est pas les meilleurs et en plus on a 78km dans les jambes, mais on est avec les élites et ça c’est cool et énormément de coureurs qui ne font « que » le retour (en chasuble blanche donc) nous encourage nous les « jaunes ».

A peine, le moment d’euphorie passé, la pluie arrive et ne nous quittera que peu de temps avant l’arrivée. Comme diraient les connaisseurs que j’ai croisés. L’aller, ça passe, le retour, ça casse ! Un retour de Sainté, c’est ou neige+verglas, ou pluie+boue et froid obligatoire. On aura l’option pluie/boue cette année avec un petit zéro degré. Pour les Ecotraileurs de 2018, petit souvenir de 2018, ça glisse, ça colle, les chaussures pèsent 10kg chacune, ça tombe dans tous les sens, la plupart des gens ont les pantalons repeints. C’est épuisant. Mais le serpent de lumière des frontales est tellement merveilleux à voir, c’est magnifique !

Malgré une très bonne première partie de course jusqu’au km95, mon gros point faible me rattrape j’ai sommeil, je ralentis forcément, mes copains me lâchent, je ne leur en veux pas, chacun son rythme. Je sors les écouteurs. La musique me fait du bien mais le froid aura eu raison de la batterie. Au bout de 2H, rideau, le silence revient…Je reprendrai pied au km 123.

Quelques heures de souffrance.

Par ailleurs, les ravitos ont changé. A l’aller, on pouvait rentrer dans des tentes bien chauffées et s’assoir. Là, tous les ravitos sont extérieurs et sans assise possible. Et c’est compréhensible, impossible de faire rentrer 7000 partants n’importe où. Je ne m’assoirai à nouveau qu’au ravito de Soucieu en Jarrest du 133ème qui est dans un gymnase. Et la réalité me revient en tête avec le jour qui se lève…mon train de 15h54 que je n’ai pas le droit de rater ! A partir de là, je passe mon temps à faire des calculs dans ma tête pour savoir à quelle heure je vais arriver… ou pas ! Cela dit, ça occupe !! Je zappe dernier ravito, à 13km de l’arrivée. J’attrape à peine une tranche de fromage, pas de remplissage de gourde, vite vite l’arrivée !

Je rediscute pas mal avec des coureurs « one shot » sur cette dernière portion, ils me posent pas mal de questions sur l’« aller ». Des panneaux égrènent le nombre de kilomètre restant depuis le 30ème km, puis 20, 10, 5 et même 2 et 1. L’euphorie me gagne, je vais la finir cette course. Mais avant, un énorme escalier qui me fait penser à Zaï et son amour des marches ! Il doit faire 4 fois celui d’Andrésy. L’arrivée sur les quais à Lyon est dingue, il y a du monde tout le long et à la Hall Tony, la foule applaudit tout rompre, c’est la folie ! Une arrivée de JO !

Je ne perds pas de temps, la médaille, le tee-shirt finisher, change rapide, tramway, gare Part-Dieu où je m’endormirai sur un banc. Train pour Paris, ce train qui m’a stressé toute la course. Mon voisin se met le match France Pologne qui débute à peine sur son portable. Je pique du nez. Quand j’ouvre les yeux, le match est fini, on a gagné ! Un WE sportif se termine !

Quelques chiffres : 156km et 5022D+, temps aller : 11H05, temps retour : 13h15, 308 partants et 212 arrivants. 7ème femme sur 17

Encore des milliers de mercis pour vos encouragements si essentiels !!!"

MC

Hier, nous avions rendez-vous à Conflans pour la traditionnelle course des berges. Course remarquablement organisée comme chaque année.

Avant le départ de la course, un très bel hommage sous forme de clapping a d'ailleurs été rendu à Alain Cunche, dirigeant de la section et fondateur de la course, décédé en juillet dernier.

Deux courses au programme :

Sur le 5 km, nos jeunes ont mené la danse comme d'habitude avec une belle course d'équipe de Max et Alex et une très jolie course d'Elodie. Mais la vieille garde a aussi été au rendez-vous avec un beau tir groupé autour de Bertrand et une très belle émulation !

Sur le 15 km, très belle course cette semaine encore pour Colin puisqu'il termine à la 10 ème place au classement général. Bravo aussi à Haithem, les recrues assurent cette année !

Dernière, tout le monde s'est accroché, félicitations également à Gaël bien accompagnée par le duo magique Greg-Benoit !

Rendez-vous la semaine prochaine pour une autre classique de ce mois de décembre : le Chocotrail où nous serons en nombre sur toutes les distances !

À propos de trail, bravo aussi à MC et Philippe pour leur participation à la Sainté-Lyon ! On attend leur CR avec impatience.

Bonne fin de week-end à tous et bravo Kyky !!

Et bravo à Kyky pour ce doublé !!

          Entraînements début d'année

Les séances pour le début d'année sont en ligne  reprise, cross et Sancy et marathon de Paris au programme

                 Andrésy Athlétisme                          Bienvenue sur notre site

          Merci à nos partenaires