Ce week-end était placé sous le signe du trail puisque nous étions engagés à Morainvilliers pour le Trail du Vieux Lavoir et à Rosny pour le trail de Sully.

À Morainvilliers, belle perf de Maxence 5eme au scratch et premier dans sa catégorie. Il est en course pour une place au classement général du challenge et il va tout donner jusqu' au 30 juin.

À Rosny, il y avait des AA sur les trois distances. C'est un trail très bien organisé par le club de Rosny qui permet de découvrir la forêt des alentours.

Pas mal de pluie et de boue mais plein de jolis podiums et une coupe du club le plus représenté.

À noter le joli retour de Guillaume D qui nous a bien fait rire comme d'habitude en se trompant de chemin ce qui lui fait perdre une place sur le podium.

Dernière course club de la saison le 30 juin à Bailly.

Et d'ici là, vous pouvez retrouver Guillaume à la fête de la musique le 21 juin (s'il trouve la bonne direction de l'île Nancy).

D'autres Rv à venir :

-Visite de la podologue ce soir à l'entraînement.

-Olympiades proposées par le coach le mercredi 26

-Barbecue le jeudi 27

-Yoga le mercredi 3 juillet avec Evasion yoga

Bonne journée à tous.

Quelqu'un de normalement constitué aurait choisi le trail de l'Hautil qui passe tout près de chez elle mais notre Ultra Traileuse de l'extrême a choisi une course bien plus difficile à Sens. Elle nous raconte ça ici :

"Quinze jours plus tard, je reviens enfin sur mon dernier trail à Sens. C’est un peu au dernier moment que je me décide à le faire d’ailleurs. Ce WE, c’est le trail de l’Hautil…mais ça ne me branche pas trop. D’abord, je n’ai pas envie de voir débarquer tous ces dissidents traileurs dans MA forêt !! C’est MON Hautil et MA boue ! Laissez-les-moi ! Personne ne me les pique en plein mois de décembre ! Et puis, aucune chance d’être classée, y’a Claire l’avion de chasse, Christelle dans une forme (marathon) olympique et plein d’autres filles que j’oublie très affutées (OK, je suis un peu mauvaise joueuse !!!). Et enfin, 18km pour préparer l’UT4M, c’est pas vraiment suffisant.

C’est ainsi que me voilà partie à Sens, en train, depuis une gare inconnue (Paris-Bercy- Bourgogne...what ?). Manque de bol, le retrait des dossards est jusqu’à 19h00 pour un départ à 23h00. Ça m’oblige à prendre le train d’avant. Je rallie la gare de Sens au lieu de retrait des dossards à pieds. Google m’annonce 38min, j’en mettrai 32, grande forme ! Bon, ben reste plus qu’à patienter 4h00…Heureusement, il y a un gymnase ! Je dîne un taboulé et j’essaye de dormir un peu. Ça me rappelle l’attente à la Saintélyon, moins 5000 coureurs, on doit être seulement une petite dizaine de galériens !

21h30, on prend une navette pour rejoindre le départ près de la gare !! (Retour au point de départ !).

Dans la navette, un coureur nous dit qu’on va échapper à la pluie et ça c’est cool (si je le retrouve celui là, je vais lui en parler de ses prévisions, il va avoir de mes nouvelles !!!).

La zone de départ se trouve au pied de la cathédrale, c’est magnifique. Par contre, ils nous ont acheminé ici vraiment très tôt…Je ne comprends pas trop, on est debout, c’est peu confortable et…il se met à pleuvoir !!! La pluie cessera à 9h00 le lendemain matin (donc l’autre avec ses prévisions météo pourries….). Bref, on se colle tous aux murs du monument historique, espérant partir encore un peu secs.

23h00, nous voilà lancés. Nous sommes un peu plus de 75 ce qui veut dire qu’on va rapidement être seul pour passer la nuit. Il peut dru mais il fait lourd en même temps, c’est pas spécialement désagréable malgré la pluie. J’enlève mon coupe-vent dans la première montée, blammm !!! Première chute. Le sol est DE-GUEU-LASSE. Oups, c’est très grossier mais je commence à avoir ma dose de trails dans la boue, c’est épuisant. Il est où le soleil ????

La suite sera un enchaînement de glissades, de pataugeage, d’éclaboussures, de chaussures très lourdes, de chaussures collées, d’évitage de flaques et puis plus d’évitage parce que ça sert plus à rien, de traversées de marécages. Bref, dur dur le terrain…

Vers 4h30 du matin, gros coup de mou. J’ai envie de dormir !!!! Heureusement, je me dis que les nuits sont très courtes mais il va falloir tenir jusqu’au jour. Je rattrape un gars, un militaire qui fait son premier ultra sur son WE de perm’ (quelle idée…). Il me propose de la caféine. Je le vois sortir un gros sac plein de cachets blancs. Je cogite un peu quand même, c’est peut être de la drogue ??? Du GHB ??? En même temps, il compte faire quoi avec sa drogue perdu en pleine nuit dans la campagne Yonnaise, me détrousser dans un buisson ???!!! D’un autre côté, je n’aime pas essayer des trucs pour la première fois en course, et si ça me rendait malade ? Oh et puis zut, file-moi ton cacheton qu’on en parle plus ! Ben je ne sais pas si c’est le côté placébo, le lever du jour, la discussion avec lui, la forme revient assez rapidement !

La suite se passe sans trop d’encombres, des flaques de boue, des montées assez courtes, des forêts, des champs, de la pluie, beaucoup de pluie. Au km 55, il y a une base vie où nous attendent des affaires sèches. Je prends le temps de changer de tee-shirt et boire une soupe. Ça manque un peu de solide aux ravitos, j’aurais bien pris une assiette de pâtes… Les 20derniers km sont assez difficiles, 80 ça aurait été bien pour aujourd’hui, je commence à souffrir. On se fait maintenant beaucoup doubler par les coureurs du 45km partis le matin, ça tient compagnie, même si ils me semblent courir trèèèès vite, moi, je me traîne un peu de mon côté !

Enfin, l’arrivée ! On m’annonce que je suis 2ème. Le speaker veut attendre l’arrivée de la 3ème féminine. Je m’excuse en disant que je ne suis pas du coin, que j’ai un train à prendre et qu’en plus, je suis à pied pour aller à la gare(les 38min de Google me reviennent à l’esprit, mince, il ne faut pas compter attraper le train de 14h30 parce que je mettrai bien plus que 38min cette fois… ). Je pars chercher mon sac de délestage et celui laissé à la consigne. J’enfile vite fait un nouveau tee-shirt et mon jogging, la douche se fera chez moi (désolé cher passagers du train…).

Après consultation du live, le speaker annonce finalement la remise des prix (la 3ème femme est trop loin, elle n’est pas encore passée au dernier ravito qui est à 9km de la fin). Je suis couverte de cadeaux (mince, comment vais-je ramener tout ça, à pieds qui plus est ??) : une coupe énorme, des bières, une mini-enceinte connectée et un olivier ! Très gentiment, le speaker demande si il y a quelqu’un du public pour me ramener à la gare ! Encore une fois, l’esprit trail que j’aime tant ! La journaliste de L’Yonne républicaine qui couvrait l’évènement se propose très gentiment ! Elle non plus n’avait pas du tout envie d’attendra la 3ème femme pour faire sa photo!

J’ai même réussi à attraper le train de 14h30 dans lequel je me suis écroulée !

Encore une belle course ! Next step : l’UT4M challenge…je vais malheureusement manquer un peu de D+…"

Ce dimanche 2 juin, beaucoup de nos athlètes se sont engagés sur le Trail de l'Hautil. D'ailleurs, il y avait beaucoup de monde pour cette deuxième édition de cette belle course très bien organisée. D'ailleurs, on trouve de vieilles connaissances dans l'organisation comme André et Xavier.

Très belles performances pour nos bleus :

Sur le 13 km, premières places dans leur catégorie pour Gilles (le retour !!), Philippe et Laurence.

Sur le 18 km, une belle sixième place au scratch pour Colin qui a bien mouillé le maillot.

Premières places également pour Claire, David, Laury et Agnès.

Encore une très bonne ambiance malgré des conditions difficiles et quelques belles glissades.

Mais les AA étaient également présents à Achères et ils n'ont pas fait le voyage pour rien car ils reviennent avec des podiums pour Sonia, Brigitte et Serge.

Bonne récup à tous.

N'hésitez pas à consulter sur le site l'agenda mis à jour par le coach.

             Meeting AA -  26 juin

                 Andrésy Athlétisme                                      Bienvenue

          Merci à nos partenaires

Version imprimable | Plan du site
Andrésy Athlétisme 2024 - GP