Retour sur le Chocotrail avec un petit mot de Thierry : "5eme Edition du Chocotrail et record de participation pour les AA !! 59 inscrits, malgré les nombreux forfaits de dernière minute !
Météo clémente... enfin pas pour tous !! Les coureurs du 13 km ont presque tous finis au sec, ce ne fut pas le cas de ceux du 24 !!
Apres avoir croisé Gaël et son appareil photo (au passage merci encore car les photos sont superbes) on a pris une averse fort sympathique !! Le vent s'en est mêlé également, bref il ne faisait pas bon mettre un coureur en bleu dehors !! Mais bon, une fois parti, il faut finir !! Et tout le monde a mis un point d'honneur à terminer cette course très éprouvante, mais dont la récompense en valait le coup : du chocolat !!! Pas de podium cette fois ci, mais de belles perfs individuelles, de beaux souvenirs, un esprit d'équipe toujours présent et une envie d'y retourner l'année prochaine !!". Les résultats     +de  photos sur les Salons VIP AA

La dernière course au calendrier club 2018 se disputera dimanche Hardricourt. Au programme de la matinée, 3 épreuves de 8km, 13km et 24km sur un parcours qui devrait être comme l'an passé "relativement" boueux. Plus de 3000 engagés dont 59 d'Andrésy Athlétisme seront au départ de ce trail devenu un rendez-vous incontournable du mois de décembre. 2 dossards sont dispo suite à forfaits, contactez rapidement Thierry si vous êtes intéressés. + D'infos

Ce n'est pas le retour de l'émission télévisée de la fin des années 80 mais le succès de la soirée club qui s'est déroulée vendredi dernier. Près de 80 adultes et une douzaine d'enfants  se sont retrouvés à Maurecourt autour d'un menu Mauricien suivi d'une belle partie "cardio" sur la piste de danse. Merci à tous pour cette "sacrée soirée" . Plus de photos sur le facebook des Salons Vip de l'AA.

Engagée hier soir sur le trail de l'Origole, Marie Caroline termine l'épreuve de 76km à la 3ème place SEF et nous livre un joli Cr de circonstance : "L’année touche à sa fin et il est temps de retrouver les chemins de l’Origole. Chaque année, le format de course change, un coup un grand trail, un coup un petit. Cette année, ça sera un 76km. C’est la 3ème année que j’y participe après un 113km en 2016 et un 35 km l’an dernier. Je suis en terre connue, je sais que le gymnase est polaire, que les chemins sont boueux, qu’il y a très peu de ravitos et uniquement liquides, que le %de finishers n’est pas bien élevé surtout dû au passage en milieu de course par le gymnase où on peut avoir accès à son sac, une douche, sa voiture…Bref, beaucoup de coureurs craquent à ce moment.
J’hésite beaucoup sur la tenue, il ne fait pas froid bien qu’on soit le 1er décembre mais de la pluie et du vent sont annoncés toute la nuit… ça sera tee-shirt, manchon et coupe-vent.
20h : le départ est lancé, et dès le 2ème kilomètre, gros bouchon, arrêt complet. Ben oui, lancer 1000 gus (répartis sur 3 courses) dans un petit chemin, c’est pas l’idée du siècle ! ça tombe bien, j’ai chaud, je fais tomber le coupe-vent. Km 3, il pleut, saperlipopette, quelle chance tiens ! Tant pis, la flemme de le remettre et puis j’ai chaud. Km 4, on arrive dans un champ en plein vent, mince, j’ai froid. Décidément, les éléments sont contre moi. Mais on rejoint vite la forêt. Comme dit précédemment, 1000 gus devant, ça laboure bien, les chemins sont défoncés, boueux et glissants. La boue…ça ne me manquait pas…Km17 : ravito imprévu ! (il n’est sensé y’en avoir que trois, Km29, Km44 et Km 55). Bon je ne m’arrête pas, trop de monde, peur d’avoir froid en attendant de l’eau et puis le ravito était prévu au 29, je peux tenir. Je ne sais pas pourquoi, je sens que je vais le payer… Km22 : je m’étale comme un flan, la chute de la course, ça c’est fait !Km 29 : le « vrai » ravito de la première boucle !!... et c’est le drame, plus une goutte de la flotte. Je trouve ça plus qu’agaçant et même limite dangereux. Partir sans flotte, c’est casse-coureur, une grosse faute de l’orga. Mon moral en prend un coup et puis je me dis que j’ai drôlement soif à ce moment. Je pense pouvoir tenir encore 10 bornes, mais pas suffisant pour rallier le gymnase, j’économise l’eau comme si je traversais le désert ! Km 35 je suis à sec ! Ahhhh, j’ai soif !!!Mes sauveurs apparaitront au km 37, un ravito d’urgence avec quelques bouteilles d’eau, je replis un peu ma poche, sauvée !!!
Km 44 : fin de la première boucle, passage par le gymnase. Le truc c’est de ne pas trainer pour ne pas être tentée d’abandonner ! Ne pas regarder les clés de la voiture, non !!! Je change le haut, fait le plein de bouffe dans le sac, remplis la poche à eau (encore la galère, un seul robinet pour tous le monde, heureusement, la foule est déjà passé, ils ont un problème avec l’eau sur ce trail !!).10 minutes chrono, c’est reparti !
Départ sur la boucle 2, je la connais, elle est très plate, il va falloir beaucoup courir (soupir…). Il est 2h 45 du mat’…Vers le km 50, on se fait rincer comme des soupes. L’averse de dingue durera 1h30, je suis détrempée. Km 55, ravito, on a le droit de boire 1 verre d’eau, pas de remplir son sac…décidemment, la flotte c’est tabou aujourd’hui !!!
Ma traversée du désert commencera un peu après. Je suis seule depuis longtemps, je suis fatiguée, j’ai envie de dormir, je dors, ZZZzzzZZZZ….OhOOOOHHHH,réveille-toi !!!!! J’ai failli tomber !!! Je serai dans cet état pendant un moment, j’ai tellement envie de dormir que ça me fait mal ! Je zigzague d’un bord à l’autre du chemin. Un gars me double, il me demande si tout va bien, qu’il a été dans le même état et que c’est passé. Je m’accroche à cette idée et je m’accroche surtout à ses baskets ! On marchera à un rythme hyper soutenu de presque 7km/h. Je souffre un peu mais c’est mon salut, on parle, on marche vite, ça me réveille ! Du coup, les derniers km passeront vite, on se prend même au jeu du chrono et on se remet à courir quand le terrain le permet, soit sur les 5 derniers kilomètres (avant c’était des torrents de boue glissante) pour tenter un sub-12h qu’on ratera à 1min. A ce moment, le jour se lève à peine, les nuits sont vachement longues en hiver !!
Au final, 75km, 1850m de D+, 12h01 et 3ème SEF. Dernière échéance la semaine prochaine au Chocotrail et repos ! Un peu !!!! Merci à tous pour vos messages de soutien". Les résultats

Disputé sur 5km et 15 km les Berges de Conflans ont rassemblé quelques athlètes de l'AA avec plusieurs podiums à la clé. Sur 5 km, Dolores se classe 3ème V1F en 25'06'', les frères Ziemba terminent 2e junior et 1er cadet, un petit mot d'Alex : "Objectif atteint pour nous ! Guillaume obtient un chrono inférieur à 22', et pour moi j'ai reussi à poussé mon frère qui sans entraînement finit ce 5km en 21'02 et en première place de sa catégorie". Sur 15 km, Brigitte bien remise de la soirée club termine à la 2ème place V3F. Pour ses débuts sur la distance, Ketty termine honorablement et revient sur sa course : "Depuis quelques semaines je me tâte à faire les Berges et puis j' hésite quoi faire.... Dans la semaine Emilie Dlds poste un message pour savoir qui participe. Du coup on se boost sur le 15km .Hier soir Emilie déclare forfait snif snif bon rétablissement Emilie.... Ce matin je dis à François on va chercher nos dossards ou pas !!! "Faut être fou je lui dis avec un temps pareil" Inscription faite 10h45
On rentre à la maison on se restaure on digére et c est parti pour Conflans.
Photo avec nos amis du club (Merci Serge et Gael Cordonnier pour être venus nous supporter)
14h top départ : Les kilomètres défilent, arrivé sur les quais j espère croisé François ...on a du se loupé j aperçois Brigitte par contre un grand coucou et ça motive...
Sente des laveuse je cours je marche et voilà c est fait ouf .. 13k500 Francois revient me chercher pour finir cool ça booste. Les derniers mètres sont pas facile mais je lâche rien je fini en 1h31et 44s.Yes"
  Les résultats

Présente sur ses terres Rochelaises, Isabelle boucle son 6ème marathon dans l'émotion et nous livre ses impressions de course :  "Arrivée à la rochelle vendredi je sors de la gare et là, des trombes d'eau, du vent et ça caille waouhhh ça promet pour dimanche... bref je me hâte d'aller récupérer mon dossard à 500 m de la gare à l'espace Encan, pas trop de queue juste 5 personnes devant moi cool... Samedi temps nickel soleil et beau ciel bleu... cool la météo s'arrange super... Dimanche, Enfin le grand jour, THE MARATHON mon 6ème et celui là est particulier pour moi puisqu'il est sur mes terres... je connais la rochelle comme ma poche et je vais me régaler... ouais bah ça pour me régaler jme suis régaler... un temps à pas mettre un marathonien dehors, des bourrasques de vent, de la pluie et du froid bref un temps de M****... bon pas grave, j'y suis, j'y reste. Je croise Alex puis Christelle bah bizarre tous ces coureurs d'Andrésy... ils ont délocalisé la course des 20 bornes d'Andrésy à la Rochelle ???!!!! 9h les départs sont donnés (seul marathon au monde avec 2 départs à contresens mais où les 2 pelotons se rejoignent 600 m plus loin). La pluie tombe, le vent souffle, je suis gelée mais j'avance tranquille à mon propre rythme celui d'une tortue... d'eau... 10ème km je m'arrête au paddock familial... bah vu la vitesse à laquelle je cours je sais que je ne vais pas gagner alors autant en profiter... un petit encouragement qui fait du bien, un ravito et c'est reparti... 17ème km une fusée me dépasse... c'est le 1er qui n'est pas loin de finir le marathon, il est beau à voir courir, c'est génial... il court pas il vole... bah c'est que j'ai pas la même élégance quand je cours... hihihi on a du me mettre du ciment dans les godasses... 25ème km je commence à morfler, le 2ème tour va être dur mais j'avance... je recroise ma famille, çà caille, c'est pas que j'ai froid mais c'est que j'ai pas chaud... sans doute parce que je ne cours pas assez vite...lol !!!! je mépuise au fur et à mesure des rafales de vent qui me font parfois faire du surplace... zut ma carapace n'est pas profilée bref tout devient compliqué j'avance plus et c'est la galère à partir du 35 ème km, je marche, je cours, je marche, je cours mais je me souviens de la fable de la fontaine et de sa tortue... rien ne sert de courir il faut... marcher... les 7 derniers km sont interminables, je pense à mes 2 amours qui sont la haut... qui me poussent, j'ai les larmes aux yeux et je veux finir pour eux.
Je termine tant bien que mal avec une arrivée magnifique et majestueuse entre les Tour st Nicolas et Tour de la Chaine puis final au pied de la Tour de la Lanterne dit la Tour des 3 sergents. Je suis heureuse et contente d'avoir fini mais déçue de mon temps... 5H40 (7,44 de moyenne) mais bon... je trouve au final un point positif... c'est que lorsque l'on termine dans les derniers... on a pas besoin de se taper tout le classement pour connaitre son résultat, on commence tout de suite par la fin et là on trouve du 1er coup... je termine 15ème en partant de la fin... mais je suis dans les délais et je n'ai pas été virée par la voiture balaiiiiiii.... un marathon à refaire car sans aucune difficulté mais avec une meilleure météo... merci à ma famille de m'avoir encouragée et soutenue et au club pour les bons conseils prodigués lors des entrainements ... je ferai mieux la prochaine fois."

Inscrits sur le marathon de la Rochelle disputé en duo, Christelle et Alex se sont montrés à la hauteur de l'événement en affichant de très bons chronos sur semi-marathon respectivement en 1h50' et 1h29'. Le CR d'Alex : " Samedi matin nous partons de la Gare Montparnasse direction la Rochelle, quelques inquiétudes concernant les "gilets jaunes" en raison des stations fermées et de quelques cris accablant Macron dans la gare, mais aucun probleme sur le trafic ! Nickel ! Nous voila en place dans le TGV entourés de marathoniens aux allures de triathlètes, certains laissant même entrevoir des sacs "IronMan de Hawai" ou encore "Marathon de Madrid" ... Nous voilà ensuite arrivés à la Rochelle, sous le soleil. Direction le port où nous récupérons nos dossards parmi les 11000 autres coureurs inscrits aux différentes courses : 10km, 21km, duo, et Marathon. Une vraie foire d'empoigne ! Le programmme de la soirée : une bonne bière, une past party en famille et dodo !
Dimanche matin, réveil sous la pluie. On arrive sur le départ, la pression monte, le départ est divisé en deux parties de chaque côté du canal, qui se retrouveront à la fin du premier kilomètre. Un petit coucou à Isabelle ("la tortue") que nous croisons dans le sas ! Top départ de ce marathon en duo ! Christelle s'engage sur le premier relai de son duo avec Sébastien. "Beaucoup trop de monde sur les 5 premiers kilomètres, la pluie et les rafales de vent sont bien présentes. Le parcours est plutôt roulant, un petite difficultée seulement sur le 12ème kilomètre avec un long faux plat. La fatigue se fait ressentir au 17eme, mais je garde la cadence. Je passe le relai en 1h50'58 à Sébastien qui finira avec un total de 3h51." Pendant ce temps là, inscrit en tant que deuxième relai sur mon duo. J'attends patiemment mon binôme qui me passera le dossard en 1h48, et c'est parti ! Je m'élance pour la première fois de ma carrière sportive sur un semi-marathon. Après avoir passé tout le premier kilomètre à ajuster le dossard du notre équipe, je continue sur ma lancée avec un allure prédéfinie de 4m30 au kilomètre (dans l'objectif de faire 1h35), avec une légère sensation de balade. Je dépasse le meneur d'allure 3h45, passe ensuite au 10km en 44 minutes satisfait, sans aucune douleur et avec le sourire, sous le soleil qui se lève ! Me voila enfin en train de doubler le meneur d'allure du 3h30 !
Ma deuxième partie de course se passe à merveille malgré des douleurs à mon tendon et ma cheville vers le 16ème km. Inhabitué à ce style de distance, je sens quelques douleurs musculaires mais pas de quoi me faire baisser les bras ! Je vois le panneau des 19km il est donc temps d'accélérer. Le finish est énorme, un public super chaleureux et venu en masse qui nous encourage à pleine voix. Je franchis la ligne d'arrivée avec un temps personnel de 1h29 et un total de 3h18. Super content !Mention personnelle pour mon grand père qui âgé de 76ans finira son 103ème marathon en 5h01. Bravo pour toutes vos belles perf' sur Andresy !". Les résultats

Le temps humide n'a pas destabilisé les athlètes de l'AA ce matin lors des 20 Bornes d'Andrésy. 74 inscrits, de la bonne humeur dans les rangs et de belles prestations d'ensemble. De nombreux adhérents sont très satisfaits des chronos  réalisés et c'est très motivant pour l'ambiance générale club des débutants aux "experts".  A noter que sur semi, Didier de retour sur ses terres (43e) réalise un bon 1h29'10''. Justine avec 1h41'08'' échoue au pied du podium SF (4e) et Clément termine 4e junior en 1h49'10''. Sur 10km, Adam est crédité de 41'59'' (33e) et Laurence se classe 2ème Master2 en 49'20''. 

Résultats AA - 20 Bornes d'Andrésy
resu20bornes.xls
Document Microsoft Excel [90.0 KB]

J-1 pour les 20 Bornes avec 74 coureurs adultes de l'AA engagés sur les différentes courses. C'est un record pour le club auquel il faut rajouter une trentaine d'enfants de l'école d'athlétisme encadrée par André. Comme l'an passé, des photos "de famille" seront prises à l'entrée du stade : La 1ère pour le départ du semi, rdv à 8h30. La seconde pour le départ du 5 et 10 km, rdv à 9h30 et la photo "finish" pour tous à 11h15. Bonne course à tous. +D'infos

A Boulogne-Billancourt,  sur le semi-marathon, Frédéric bat son record en 1h37', Adama en famille termine l'épreuve en 2h11'. La palme revient à Radhouane, nouveau au club qui termine en 1h35'46'', 15ème Master 3. Plus au sud, course festive pour Eric qui boucle le marathon du Beaujolais en 5h57'.

Les résultats de Boulogne

Lancement de la saison de cross dans les Yvelines avec celui de Mantes auquel participait Sonia. Elle revient sur ses débuts de "crosswomen" : "Accompagnée de ma fille (coach, photographe, vestiaire et fan club), j’ai participé dimanche au Cross de la Butte Verte à Mantes La Jolie. Les hommes sont autorisés à courir 8400 m alors que les dames n’ont droit qu’à 4200 m à partager avec les cadets, juniors et espoirs. Plutôt sexiste le règlement. Alice fait gentiment l’échauffement avec moi, me rappelle qu’il faut aussi faire mes gammes. Elle connait bien la musique ! Quand on fait les courses ensemble, ce n’est pas pour faire du shopping comme d’autres mères et filles. Je m’exécute et me place sur la ligne de départ ; sans oublier la traditionnelle photo de groupe, bon, je suis toute seule à poser, l’élite bleue est sur d’autres manifestations. Les femmes sont très galantes et laissent les jeunes partir comme des fusées. Le parcours est boisé, heureusement sec avec une seule bosse à franchir 2 fois. Aucun chrono d’officiel, je finis en 20.35 et il manque 200 m sur ma montre. Le speaker, bien que de bonne volonté, n’arrive pas à gérer les podiums et les classements n’arrivent pas. Il appelle les 3 premières féminines, pour leurs récompenses. Il demande aux coureuses qui ont fini s’il y a des seniors et masters parmi les présentes. Les filles autour de moi n’ont pas encore de rides. Il rappelle les 1° du scratch car il a oublié leurs bouquets de fleurs. Je continue de patienter, l’année dernière, j’étais classée en V2 mais sans rien avoir. L’organisateur repose sa question, entre temps des cheveux gris sont apparus. On monte sur l’estrade, on compare nos chronos. On nous sort un carton dans lequel il y a 3 sacs pour féliciter les Masters, les moins âgées choisissent entre teeshirt ou tour de cou. Mon trousseau sport est déjà fait, je prends un sac glacière. Je m’installe sur la 1° place avec une Senior, les autres se mettent sur la 3°marche, personne ne veut de la 2°place. Au final, je me classe 1° V2 et 2° des Masters. Je ne pourrais pas être à la récup ce soir, bonne semaine à tous, à dimanche". Les résultats

Présent hier sur le Trail solidaire de la Sans Raison, Philippe revient sur sa matinée : « Salut AA ! Ce matin, j’étais à Vélizy-Villacoublay pour courir la « Sans Raison », un trail de 17km et 400D+. Au profit de l’association Laurette Fugain (chèque de 16 000€ cette année !), j’ai couru pour soutenir Hanna, 2 ans (fille d’un ami, coureur également), qui se bat contre une leucémie.
Côté sportif, j’ai bien assuré, avec 1h33 au final.
Le parcours était super sympa, plutôt roulant, mis à part 2-3 sacrées côtes...beau temps, sol sec et tracé bien agréable en forêt de Meudon.
J’ai surtout réussi à rester bien régulier, jusqu’au bout, sans jamais me mettre dans le rouge. Enfin du positif ! Je vous la conseille pour l’année prochaine (32km, 17km et 10km), l’organisation et le balisage sont top et c’est pour une belle cause...Filou » 

Présente sur le Fun Trail version 20km de jour avec Benoît, Marie-Caroline 3ème Senior F, nous livre ses sensations de course. Sur le 20 km nuit, David, Maxime et Seb font un tir groupé (15.17.19). Le CR de MC : "Il y a quelques semaines, je postais sur le salon Facebook l’idée du Fun trail, une petite course bien sympa et pour une fois, juste à côté de la maison. Plusieurs formats, 12et 20km de jour et de nuit sur un terrain qu’on connait par cœur, la forêt de l’Hautil ! Cette année, je signe pour le 20 de jour, laissant faire celui de nuit à mon mari. Benoît sera le seul à se joindre à moi. On mettra ça sur le compte des 20 bornes qui sont trop proches…mouais !!!
13h00, arrivée à la remise des dossards, une petite bière du Vexin comme cadeau starter ! Le soleil brille mais ça pince sacrément (5°, on n’a plus l’habitude). Je regarde les arrivées de Canicross, je vais peut-être m’y mettre, tu te fais trimbaler par ton chien, c’est cool !!! Bon faut avoir un chien sportif, certains se faisaient trainer par leur maitre, j’ai déjà bien assez à faire de me trainer moi-même!!!
Briefing de départ, cette année l’orga se la joue « Barkley », la célèbre course américaine impossible de Lazarus Lake  (15 finishers en 32 éditions pour info), il va falloir récupérer une page de livre, comme dans la susnommée course (si possible de notre numéro de dossard) pour justifier d’un passage à endroit difficile, au premier tour ou au deuxième, comme on veut. Pas de page= 10 minutes de pénalité. Bref, on a pas tout compris !! On verra bien quand on y sera !!
13h30, le départ est lancé ! Cool, cette année, très peu de champs, on monte directement dans l’Hautil ! C’est chouette d’être chez soi, je connais quasiment  chaque caillou et chaque racine ! Ce qui n’est pas le cas de tout le monde, d’un coup, un gros troupeau de coureurs nous arrive de la gauche, ils s’étaient trompés (et ils étaient un paquet !). Je me demande bien comment ils ont pu faire, mais comme me le rappelle justement Benoît, on est chez nous !!! Pourtant, le balisage était nickel !
Km 9, je m’inquiète de ne pas avoir vu ces fameux livre mais voilà une forêt de panneaux explicatifs devant une méga  montée : « les coureurs du 12km, montée obligatoire », « les coureurs du 20km, montée au premier ou au deuxième puis tout droit ». Benoit me dit qu’il a rien compris. Moi non plus ! Qu’à cela ne tienne, on monte, et elle pique cette montée ! Et on arrive à ces fameux livres (des vieux romans pourris), allez je joue le jeu à fond et cherche la page correspondante à mon dossard !!  Et hop, c’est reparti avec le précieux sésame
La suite se passe au top, le soleil illumine la forêt automnale et ses belles couleurs, Benoît me fait le plaisir de rester avec moi malgré le fait qu’il en ait sous la chaussure, ça se voit !! Et d’un coup, paf, il bouscule une grosse liane de ronce  qui pendait en travers du chemin et qui m’arrive en plein tronche !!! Aie aie aie, ça piiiiique !!!
Le deuxième tour se passe nickel, on tire un peu la langue…Et paf, revoilà la grosse ronce, je l’avais oublié, Benoît aussi visiblement, il fonce dedans, la liane lui arrache la casquette, je me la reprends dans la tronche et Benoît s’arrange bien la tempe ! Saleté de Monstroplante !
Voilà déjà l’arrivée, 2h01 soit 15min de mieux que l’an dernier ! Merci à Benoît de m’avoir tenu compagnie et attendu, de m’avoir tirée comme ça tout le long, je suis très satisfaite de ce temps, j’aurais couru moins vite sinon, c’est sûr ! Et c’était un moment bien sympa !
Allez récup’ pour les 20 Bornes, je crois que y’en a une qui a besoin de soutien moral avec son drapeau 2h !!!!". Les résultats

Vous êtes actuellement 62 inscrits sur les 20 Bornes d'Andrésy soit 38 pour le semi et 24 pour le 10km. Si vous n'êtes pas sur le listing des participants, rapprochez vous rapidement de Thierry. Côté training, après la séance Vma d'hier soir, je vous conseille en fin de semaine : 4x1000m al. course r=1'30'' pour le 10 km et 2000/2000/1000m r=2' pour le semi al. course sans vouloir descendre le chrono même si on se sent "costaud".

    Andrésy Athlétisme      Bienvenue sur notre site

       Agenda du club

          Chocotrail