Direction l'Est pour Stéphane qui participait hier soir au Trail de Villers les Nancy. Le Cr de sa virée nocturne : "Samedi 20 octobre 2018 me voici partant pour le trail des lumières en banlieue de Nancy, pourquoi lumières alors que je fais partie des participants me diriez vous, et bien c est simple rien à voir avec mon intelligence mais parce qu'elle se déroule en grande partie de nuit... Je suis donc inscrit sur le 20 KM (qui a priori est plus proche du semi), la version light en 12 et plus hard en 35 est possible aussi...

Le temps est au top on frôle les 22°degré au départ à 18h00 sous un beau soleil qui va bientôt se coucher, oui on est dans l’est de la France à Nancy au cas où vous l'auriez déjà oublié. Nous sommes presque 700 à prendre le départ de cette course et 1200 au total sur les 3 épreuves. Les organisateurs nous donnent quelques consignes de sécurité notamment en faisant un rappel sur le balisage et nous rappelle que le tracé est roulant...naïvement nous les croyons...

Dès le début on commence par un côte pour sortir d un parc en fait on est pratiquement qu'en montée car Nancy forme une sorte de cuvette et il faut en sortir...la première partie se situe en zone péri urbaine avec des passages étroits où nous sommes obligés de marcher en file indienne (tant mieux ça me permet de récupérer un peu...), je ressent rapidement une douleur à la jambe droite au mollet et sur l'arrière de la cuisse sûrement la genouillère qui est trop serrée enfin je l'espère du coup je l enlève et la laisse en bas de la jambe en croisant les doigts... Les douleurs disparaissent sur cette jambe en tout cas et à ce moment là de la course...on attaque une partie plus "plate" et on s'engage petit à petit dans la partie boisé du parcours qui ne nous quittera plus jusqu'à l arrivée, du coup dans les sous bois la visibilité déclinant on enclenche les frontales ce qui ne m empêchera pas de me vautrer un fois sévèrement comme une loutre avinée (si si ça  existe les loutres avinées surtout celles qui font leur enterrement de vie de jeunes loutres... ). Se succède alors parties boisées roulantes et montées plus ou moins sévères, chemins en terre ou pierreux avec leurs différents pièges. Le ravitaillement se situe au 13km, bizarre j ai presque 14 sur ma montre... Petite pause récup avec banane et pain d épices pour ma part, et on repart pour le dernier tiers. Quelques belles montées en mode assaut de la colline infernale, on s imagine en poilus en 1918 lors des derniers combats sur la ligne Hindenburg...

On longe un lotissement en retrouvant un brin de civilisation et de lumières soudain une douleur au niveau des lombaires à droite m oblige à ralentir mon allure, je serre les dents en espérant pouvoir continuer car à ce moment là chaque foulée était  comme un coup de poing... Finalement la douleur diminue même si elle est toujours présente de toute façon je suis en pleine forêt pas le choix . Au 16 km à ma montre on rejoint ceux du 12, là moralement je prend un coup car je les entend dire qu'il en reste 5,5..pour moi c était moins de 4...#AUBOUTDEMAVIE, du coup bloqué dans le flux j avance plus, nouvel épisode de cascade façon loutre cette fois en gardant mon équilibre tel Candeloro au championnat du monde de patinage.

La dernière grosse difficulté avec une belle montée qui se fait en marchant puis on arrive sur un plateau dans une plaine qui n'est pas morne...les historiens apprécieront... Et on attaque la descente vers l arrivée j ai les cuisses en feu à la limite des crampes, j arrive finalement sans blessures mais avec quelques douleurs en 2h32 au chrono officiel pour 20 bornes qui en fait sont un 21km et quelques...mon premier trail si long car j avais déjà fait cette course en 12 km il y a quelques années. Ma première impression et que je manque clairement de préparation pour les trails surtout en mode nuit, le bitume me fait moins mal, n est pas Marie Caroline qui veut mais ça reste une belle course !!! Stéphane". Les résultats

La première soirée « diététique » de l’AA a connu un joli succès jeudi soir au club house du complexe Diagana. Un petit mot de Thierry le GO du soir :« On a passé une bonne soirée avec Emilie Demoly pour une approche diététique de notre vie de tous les jours pour mieux pratiquer notre sport favori !!! Assemblée très attentive et la soirée s’est prolongée autour de nombreux mets cuisinés par les participants !! L’histoire ne dit pas si tout était approuvé par Émilie... »

C'est le grand jour pour Stéphane qui s’est élancé depuis 4h15 sur l’Endurance Trail des Templiers au pied du Causse Noir.

Au programme de cette longue journée, 101.8km à parcourir pour un dénivelé positif de 5100m avec 3 causses à traverser (Causse Noir, Causse Méjean et Larzac) et 3 vallées (La Dourbie, La Jonte et le Tarn). 1300 coureurs sont inscrits sur cette épreuve d'ouverture du Festival des Templiers qui se terminera dimanche avec le Grand Trail des Templiers.  Vous pouvez suivre l’évolution de Stéphane (dossard 4170)  en allant sur le lien suivant  https://templiers.livetrail.net/coureur.php

 

Absent depuis quelques temps des compétitions, Olivier s'est relancé dimanche pour l'Ecorun. Ses commentaires

"Ha bha ça faisait un bail dis donc! Ce matin j'ai chaussé mes running trail direction Vaucresson / Marnes La Coquette pour courir les 20km de l’Ecorun, superbe parcours de trail heureusement bien sec et au soleil. Trop content d'avoir pu voir mon amie Lizz en wonderwooman pour courir avec Dune d'espoirs en se relayant pour pousser une "Joelette" avec un enfant handicapé confortablement installé dessus tout du long! Ça force le respect...
Pour moi les premières bosses ont été dures, manque d'habitude j'avais l'impression d'être cuit (et quelle chaleur !) au bout de 8km, mais j'ai retrouvé un second souffle vers le km 12 qui m'a permis de finir tranquille en doublant beaucoup (tout du long ) jusqu'à la fin: 1h43.
Place au repos!". Le site de l'épreuve

Au programme des courses club, le 10km de Chapet s’est déroulé dimanche matin. Philippe revient sur cette course de proximité :

On n’était pas nombreux ce matin, à Diagana, pour covoiturer jusqu’à Chapet, mais on était d’autant plus soudés. Hervé, légèrement blessé, est là pour immortaliser cette belle course, sous le soleil et un léger vent. Photos et vidéos au rendez-vous, ainsi que Philippe, qui filme nos (sublimes) foulées, encore en mode récupération, après ses 175km en 24h. On récupère nos dossards, tant bien que mal (vous n’avez pas payé, mais si, ah bon, ben oui, ah...) et on part s’échauffer, dans notre habituelle bonne humeur.
Brigitte, Réjane et moi choisissons un échauffement minimum...on va pas puiser trop tôt dans nos réserves ! Regroupement, photo et c’est parti ! Après 3 semaines d’arrêt (bicoz lumbago), je décide de partir prudemment, me calant juste derrière Ludo. Ce parcours de petites montagnes russes est décidément atypique et cassant. Premier km en 3’37’ pour moi et sûrement 3’33’’ pour Ludo...n’importe quoi ! On est fous, mais au moins, on s’amuse !
Au 2ème km, Bertrand nous rejoint et nous double tranquillement. On est bien, avec le vent dans le dos et pas encore trop chaud...
Premier tour, ça va, Bertrand s’éloigne inexorablement et Ludo s’accroche derrière moi.
Le 2ème tour est plus dur, la forme n’est pas là (logique) et j’aimerais bien m’arrêter. Un gobelet d’eau sur la tête, une gorgée et je repars.
Un coureur s’accroche derrière moi, mais je tiens jusqu’à la dernière côte, avant de relancer et de finir (devant lui) à bonne allure. 43’05’’ et exténué, j’arrive presque deux minutes derrière Bertrand et une minute devant Ludo.
Tandis que nous récupérons, Fred boucle sa course (et son 21ème km du jour) en 46’, suivi de très près par Jacques, qui n’a pas voulu forcer après ses « fines bulles » de la veille...Sonia suit, accompagnée de Serge, toujours très en jambes.
Puis c’est notre Courageuse Brigitte, qui termine cette course exigeante, malgré un dos bien douloureux...bravo et bing, podium ! Réjane termine sa première participation à Chapet, heureuse représentante de l’AA.
C’est Bertrand Gence qui remporte la course (comme d’hab’) en 33’02 je crois (mieux que d’hab’). La remise des trophées est un peu curieuse. Sonia repart sans rien, alors qu’elle était peut-être sur le podium senior...
Il a fait très beau (même un peu chaud), on a bien rigolé et c’est l’essentiel !
Vive Andrésy Athlétisme ! ».

 

Prés de quinze athlètes de l’AA se sont retrouvés au départ des 20km de Paris disputés sous des conditions estivales.

Un petit mot de Thierry « Belle sortie club au 20km de Paris !! Très belle course un temps magnifique, une ambiance au top, on s'est régalé, presque trop chaud !! Résultats à suivre mais la fête était belle !!"

Les résultats

    Andrésy Athlétisme      Bienvenue sur notre site

       Agenda du club

La Ronde d'Ecquevilly

  Les 20 Bornes d'Andrésy

           Soirée Club

          Chocotrail