La prochaine course club se déroulera le 10 mars prochain à Carrières Sous Poissy. Cette épreuve de 12 km se dispute sur un parcours plat nature dans le Parc du Peuple de l'Herbe. L'an passé, 30 athlètes de l'AA s'étaient alignés sur cette compétition de proximité.

Les inscriptions se font auprès de notre GO Thierry.

En savoir+

Retour sur Bullion pour la seconde course club de l’année avec 16 athlètes de l’AA à l’arrivée de ce semi humide et venteux. Pour son 1er semi  avec à la clé  un chrono encourageant, Ketty revient sur l’événement :

« Ayez le grand jour est arrivé ...Dans quoi je me suis embarquée.. Lorsque que le plan d' entraînement de Gilles a été mis en ligne, pour moi je voulais le suivre mes uniquement pour le semi de Paris ...Puis les séances commencent je me trouve à faire les séances avec Brigitte qui deviendra vite ma coach personnalisé.
Le parcours je le connais quasi par cœur grâce à nos discussions lors de nos entraînements
Mais aujourd'hui c'est le grand jour...
Je suis réveillée depuis un bon moment et j'attends que mon réveille me tire du lit....
François est déjà sous la douche....il chantonne comme si de rien n'était...

Mon thé m'attend sur la table avec des petites tartine de beurre confiture...j'ai pas trop d'appétit !!

C' est l 'heure du départ pour Diagana oh zut.....il pleut

Co voiturage super ...merci à Yannick et Christelle.
Retrait des dossards petite photo et go go go
Les kilomètres défilent ..7ème faux plat montant et là effet waouh un troupeau de chevreuils traversent la route.. Ça Brigitte ne me l 'avait pas dit. Lol
10km la fameuse côte je marche un peu je suis toujours les bons conseils de ma coach...Puis Clairefontaine zut pas de footballeurs.
Du 11ème au 15 ça va puis et petit coup de mou .
16, 17,18 ça descends. j aperçoit mon petit mari qui vient à ma rencontre cool ça fait du bien au moral ...19, 20, 21.100 trankilou je fini mon premier semi en 2h 13 je suis contente .
La petite déception ni médaille ni tee-shirt pour mon premier sniff. Mais je garderai en souvenir mes entraiment avec ma super Brigitte merci à Toi. »

Les résultats

Les conditions climatiques dantesques n'ont pas eu raison des athlètes de l'AA engagés ce matin sur le maxi cross de Bouffémont et sur le semi de Bullion.

Du côté de Bouffémont, chutes, pluie, vent et boue étaient au rendez-vous.

Caroline nous livre le 1er CR du week-end en revenant sur cette épreuve redoutable :

"Retour sur mon Maxicross
Cette course a été placée pour moi sous le signe du MENTAL.
Tout commence d'abord en amont de la course, nous nous inscrivons avec Will sur le 41km, mais très vite, faute de temps dû à son nouveau boulot et diverses blessures, il m'abandonne. Je perds donc mon pilier d'entraînement. Je vais m'entraîner mais pas autant qu'il le faudrait et je le sais. Heureusement, les copains du club répondent présents, et j'arrive à me faire de bonnes sorties avec Marie Caro, Yves, Guillaume, Fred, Philippe. Je ne peux pas faire ma dernières sortie longue, bloquée par la neige à la campagne, ça m'embête...et cette semaine, je regarde la météo, et on nous annonce une tempête pour dimanche ! Mon cher petit mari me dit de rester au chaud, l'organisateur de la course me dit même que celle ci peut être annulée à cause du vent ! Seul un de mes fils me dit, maman il faut que tu y ailles !!! C'est donc parti, ce matin à 5h45 en voiture avec les amis, après une nuit sans dormir à cause du vent ! On commence la course à 7h avec qqes minutes de retard, il fait encore nuit, on démarre avec MC mais dès qu'on arrive en forêt, on se retrouve dans 10cm de boue et dans la nuit, Génial!

Le temps que je regarde mes pieds ensevelis sous la boue, hop j'avais déjà perdu ma cops. Je cours donc toute seule. Ça s'annonce difficile, courir dans la nuit, dans la boue et sous la pluie, c'est hard. Bien que j'ai très chaud, je gère et j'arrive à 500m du premier ravito et là, miracle je retrouve MC, chouette on est à 15km, on a donc à peu près le même rythme, je vais m'accrocher à elle. Mais au ravito, notre warrior ne s'arrête pas, je ne la retrouverai jamais. Du 15 au 27km, ça va plutôt bien mais il pleut des cordes, je suis trempée et le vent me glace de plus en plus ! Toujours des m3 de boue, j'ai jamais vu ça, c'est à se demander s'ils ne l'ont pas charriée par camion tellement il y en a ! J'arrive au 2eme ravito à 27km, il pleut des cordes, je suis glacée mais contente. Et là, à partir du 30eme je vais souffrir jusqu'à la fin. Je ne suis pas sujette aux crampes mais le fait de porter de la boue sur mes pieds me fait forcer plus que d'hab sur les jambes. À partir de là, je ne suis même plus certaine de pouvoir terminer, et ça c'est très dur mentalement ! Un premier coup de poignard me saisit dans le mollet droit, oups j'ai peur, je ralentis, puis 5 minutes après sur le mollet gauche. Je bois énormément pour essayer d'enrayer la crampe. En haut d'une côte, j'aperçois une magnifique vierge Marie j'aurais même une petite larme en lui demandant de m'aider! (désolée mais j'étais dans le dur !). Après les mollets, je sens des espèces de contractures dans les cuisses et pour finir, j'ai super mal aux deux tibias. Je ralentis donc bcp, je marche bcp, je demande de la sportenine et on m'en donne 3 cachets qui me seront très utiles. Parfois je suis toute seule, je pense à Delphine qui me disais qu'elle avait toujours peur de se perdre en Trail, donc je me concentre bien sur les rubalises car je n'arrive même plus à m'accrocher à ceux qui sont devant moi. Mon mental me portera donc jusqu'à la ligne d'arrivée, toujours avec ces douleurs mollets, cuisses, tibias !!! Je suis évidement très heureuse d'avoir passé la ligne d'arrivée mais je ne sais pas si mes douleurs sont normales ou si ce sont des blessures." Les résultats

La sortie club 2019 se déroulera le 26 mai sur les épreuves du Mont St Michel. Pour l'occasion et en préparation du marathon, vous trouverez sur la page entraînement un plan de préparation. Il est établi sur 15 semaines avec 4 ou 5 séances par semaine. Pour les athlètes qui ont suivi la préparation du semi de Bullion, prendre le plan à partir de la Semaine 2, la S1 sera consacrée à une récupération avec principalement du footing.

En savoir+

Deux belles épreuves sont à l'agenda des coureurs du club dimanche matin. A Bullion, 16 adhérents prendront le départ du semi-marathon des Lions. A Bouffémont, le redoutable Trail accueillera une dizaine d'athlètes de l'AA sur 41km ou 25 km.

+ d'infos sur Bullion

+ d'infos sur Bouffémont

Belle représentation de l’AA dimanche matin à Moisson pour la course nature de 14 km. Radhouane 1ère année à l’AA et 5ème M3 de l’épreuve nous livre ses impressions de course : «Ça a commencé à 7h50mn, ma femme me dépose au stade et j’aperçois tout de suite une voiture Renault espace, veilleuses allumées attendant Ketty pour lever l’encre. Je me suis dit ,ouf, je suis, peut-être, sauvé je vais pouvoir participé à la course.

L’accueil fut très agréable de la part de tous les occupants de la voiture (Hervé ,Réjane, nos 2 Laetitia et Marie Caroline) Une fois Ketty embarquée nous levâmes l’encre direction Moisson, que nous joignîmes après 50mn de trajet à peut-près.

Arrivés à la base de loisir, le point de départ de la course, nous nous dépêchions pour récupérer nos dossards, une fois les formalités de bases( Accrochage les dossards aux maillots, faire les vidanges de toutes sortes aux WC de la cafétéria, Enfiler les chaussures , les maillots, les collants, …) une fois que tout ça fut expédié, nous nous dirigeâmes vers l’aire d’échauffement près du point de départ, ou nous avons rejoint le restes du groupes (Philippe, David , Jacques, Pascual et Louis) ,procéder à un échauffement sommaire (qq dizaines de mètres) et à la traditionnelle prise de photos. Le moment fatidique approche, il est 9h25, on est encore ensemble, on se souhaite, mutuellement bon courage et bonne course et voilà que le top départ est donné.

Je démarre dans la bousculade habituelle de début de course, tranquillement pour éviter toutes chutes ou autres petits pépins, après 500 m je lève la tête et j’aperçois 2 tuniques Bleues AA , loin devant, mais comment ils ont fait, on étaient ensemble, 1 minute avant le départ ?.

Moi j’étais tranquille, mon objectif était de terminer sans bobos et de préférence en moins d’une 1heure. Je rejoints d’abord Philippe C, après 20 mn à peu près, il était cool , courant à une allure tranquille(5’/km) , puis David ,après 40 mn, il avait une allure respectable au début (4’50/km) et après, il a relâché un petit peu (Il paie la fatigue accumulée lors des efforts du dimanche d’avant). Suis effondré vers la fin, du coup d’après ma montre j’ai terminé en 1h04m28s,loin de mon objectif. Après l’arrivée de Jacques suivit de Philippe puis David, c’était au tour Marie-Caroline qui franchit la ligne d’arrivée avec un chrono d’1h11mn puis suivirent le reste du groupe pour terminer avec le valeureux Hervé.

Après les habituelles collations de fin de courses( eau, pain d’épices ,quartiers d’oranges…) , nous nous sommes débarrassés des vêtements qui puent la sueur et l’effort pour d’autres plus frais et plus propres et nous avons regagnés nos places dans la voiture pour un retour vers Andrésy.

C’était vraiment une belle matinée sportive passée avec des personnes très agréables à consommer sans modération.» Les résultats

Des nouvelles de Didier qui vient de participer brillamment au Trail nocturne de Levignac sur Save version "la Nébuleuse" avec ses 500 participants et 500m de D+ sur 25km.  Ses impressions du moment : "Coucou,  C'est le Forest Trail
Inscrit au dernier moment, en mode tranquille. Le départ dans la bonne humeur ... On commence par une bonne côte où l'on prend 100m D+ et la ça en calme quelques un! Premier pas en forêt et là nous rentrons pour 25km de boue, avec des jolies glissades.... De très bonne sensations et la je remonte et gagne des places.....
Et pour la tête c'est que du bonheur . J'arrive 23ème au général et 6ème V1...
Bises à vous tous. Le Toulousain"
Les résultats

Il était chaud bouillant à l’entraînement ces derniers temps, Alex vient de confirmer sa forme en battant ce matin son record perso sur 10km en 37’55'' (rec.39’13'' Conflans 2018) en compagnie de notre ami du Tca Asdine. Ses impressions de course :

"Une super course de Vincennes ce matin ! Inscrit sur le 10km Compétition dans le SAS des moins de 40 minutes, je me présente avec pour objectif de passer sous les 39'. Échauffement avec Asdine dans le parc, on se stresse mutuellement sur notre objectif commun. Puis c'est parti ! Une super course pleine de monde, roulante et très agréable parfait pour dérouler. Le départ est un peu rapide mais je m'accroche au temps donné par Gil, ce qui me permet de rattraper Asdine à 500 mètres de l'arrivée. Nous nous motivons et finissons ensemble le dernier kilomètre en 3'35 avec un jolie sprint pour passer sous les 38' ! Merci Asdine pour la course et merci Gil pour la prépa !. Les résultats

En ligne sur le site, un plan d'entraînement destiné aux athlètes qui préparent des 10km route comme celui d'Aubergenville prévu le 24 mars prochain (calendrier club). Il est établi sur une durée de 7 semaines, la préparation fondamentale étant déjà bien avancée depuis début janvier.

Le positionnement des séances est basé sur les entraînements club mais adaptable si vous ne venez pas sur les créneaux AA.

Bon Training. En savoir+

Retour sur l'épreuve Marocaine avec le CR du "collectif AA" présent à Marrakech avec brio et de bons chronos :

« Attention à la marche!

Voici ce que les habitants d'une petite bourgade du Maroc ont entendu pendant 3 jours. Cette phrase, prononcée par un groupe de membres du Club AA, a résonné dans toutes les ruelles de la casbah.

Découvrez ici l'histoire de ces 9 coureurs aventuriers de la team du Marathon de Marrakech (team MM) !

 Tout commence en France, à l'aéroport de Beauvais. Rien de tel pour entamer un séjour sportif que de s’échauffer dans un si ravissant endroit. Tout y est ! La zone d'enregistrement et les douanes pour travailler le haut du corps : on lève,  on baisse les bagages, on travaille les abdos pour ouvrir et fermer les valises,  étirement des lombaires pour enlever et remettre ses chaussures...

Puis c'est le moment de se mettre en jambes : premiers pas sur le tarmac, on attend un peu et hop, retour dans la salle d'embarquement. Et oui... On ne laisse pas les voyageurs arrivants et les voyageurs partants se croiser dans un avion... C'est pas bien... "Attention à la contamination !! " Pour la peine, on refait un tour de chauffe et on revisite tout l'aéroport de Beauvais, on s’alimente (re-tarmac, re-douanes, re-embarquement, re-tarmac) pour enfin monter dans l'avion avec 2h de retard.

 Mais tout cela n'arrêtera pas la team MM. A peine arrivés à destination, après une courte nuit de sommeil et un petit déjeuner local très copieux, nous fonçons jusqu'au village pour récupérer les dossards. Quelle ambiance, quelle chaleur (22° au moins) ! Tous ces runners qui trépignent, nous mettent en joie. On chante, on danse, on se mêle à cette foule éclectique, on se prend en photo, on repère le parcours, on teste les t-shirts. Ça y est, nous y sommes, nous allons courir le marathon de Marrakech !!

Après une énième pause pipi du groupe (alors qu’il est à peine midi, la 6ème sur la 54ème du séjour), on reprend l'échauffement pour se perdre dans le souk et préparer les jambes et les cuisses. "Attention à la marche Patrick", "Attention à la marche Zaïnab". Après des heures de négociations intenses, après un déjeuner plutôt light dans un endroit branché de Marrakech et après quelques visites de souks locaux (Farès a trouvé son revendeur de bananes - on en prend pour toute la team), c'est dans les  hauteurs d'un bâtiment que la team MM se retrouve pour déguster un délicieux plat de pâtes dans... l'un des  meilleurs restaurant de couscous de Marrakech. Puis à 23h, après une bonne verveine, tout le monde au lit (Kévin ronflera instantanément) !

6h, dimanche matin après quelques échauffements improvisés, tout le monde debout dans le bruit. C'est le jour J ! Il est maintenant temps de remplir les estomacs (oui, encore... bananes bien sûr, emmental pour Farès, gâteau sport pour Stéphane tellement bon qu'on l'a laissé là-bas) et de s'équiper pour la course. Baskets, t-shirts bleus du Club AA (of course). Le tout recouvert de magnifiques sacs poubelles pour affronter la brume et les 8°C qui nous attendent. C'est en taxi que nous choisissons de rejoindre la ligne de départ. Et après avoir risqué notre vie 20 fois à chaque carrefour, nous voilà dans le sas de départ ! On fait plein de photos souvenir entre nous, avec les autres clubs (qui n’ont rien demandé !).

Solidaires, nous abandonnons une partie de la team qui prend le départ du Marathon à 8h30 : Zaïnab, Fares, Kevin (vive les bretons!) et Stéphane s’élancent pour 42.2km à travers les plus beaux endroits de Marrakech.

Pendant qu'ils parcourent leurs premiers kilomètres, le reste de l'équipe se met en condition pour le semi : Gaby et Patrick visitent les parcs de cactus (attention à la marche Gaby !), Yannick joue les photographes pour les coureurs locaux qui ne savaient pas qu'on peut avoir des cheveux blonds, Christelle et Céline jouent les starlettes.

9h00 : c'est parti pour le semi !!

 Wouahou ! Quelle aventure, quelle ville, quel public...

Sûrement l'un des parcours les plus exotiques de notre carrière ! Des musiciens orientaux aux coins des rues, des clémentines et des dattes aux ravitos, des hordes de scooters aux carrefours, une odeur de fleur d'orangers, le tout parsemé de palmiers et d'oliviers plus beaux les uns que les autres et ce public qui nous acclame avec ferveur. Quel bonheur.

C'est en dégustant un divin burger King que nous réalisons peu à peu ce que nous venons de vivre.

Pour autant le séjour n’est pas terminé. Nous continuerons à déambuler dans les allées avec plus ou moins de courbatures. Certains s’en sortiront mieux que d’autres (attention à la marche Stéphane !). Pour nous remettre en jambe, rien de mieux qu’un massage local qui restera probablement le plus traumatisant de notre histoire. On sera secoués, tirés, craqués… Finalement, les courbatures c’est de la rigolade !

Nous terminerons l’AM à déambuler dans les allées avant de reprendre la navette pour la « Fantasia ». Ce spectacle local sera précédé d’un délicieux repas typique (soupe, gigot, couscous et thé vert à la menthe)… De retour dans la navette, nous comptons les minutes qui nous séparent du 28 janvier, ce jour où Yannick a vu le jour ! 38 répété 8 fois, 40 *8, 41*8, 42*8, 43*8 ….JOOOOyeux anniversaire ! Une belle colonie de vacances ! Ca y est nous rentrons (une petite verveine, encore) et au dodo ! Cette fois nous sommes presque fatigués !

Le lendemain, rebelote, on déambule, on se perd (attention à la marche Farès), on va chez le coiffeur, on achète local (de l’argan à la cannelle, des huiles et du miel), on mange, on arrête pas de rire, on boit …

Une aventure d'AAthlètes, chargée en émotions. Cette fois c'est certain, Marrakech, nous reviendrons !

La team MM "

    Andrésy Athlétisme      Bienvenue sur notre site

       Agenda du club

12 km de Carrières/Poissy

      Trail de Montcient

       Sacep