A Boulogne-Billancourt,  sur le semi-marathon, Frédéric bat son record en 1h37', Adama en famille termine l'épreuve en 2h11'. La palme revient à Radhouane, nouveau au club qui termine en 1h35'46'', 15ème Master 3. Plus au sud, course festive pour Eric qui boucle le marathon du Beaujolais en 5h57'.

Les résultats de Boulogne

Lancement de la saison de cross dans les Yvelines avec celui de Mantes auquel participait Sonia. Elle revient sur ses débuts de "crosswomen" : "Accompagnée de ma fille (coach, photographe, vestiaire et fan club), j’ai participé dimanche au Cross de la Butte Verte à Mantes La Jolie. Les hommes sont autorisés à courir 8400 m alors que les dames n’ont droit qu’à 4200 m à partager avec les cadets, juniors et espoirs. Plutôt sexiste le règlement. Alice fait gentiment l’échauffement avec moi, me rappelle qu’il faut aussi faire mes gammes. Elle connait bien la musique ! Quand on fait les courses ensemble, ce n’est pas pour faire du shopping comme d’autres mères et filles. Je m’exécute et me place sur la ligne de départ ; sans oublier la traditionnelle photo de groupe, bon, je suis toute seule à poser, l’élite bleue est sur d’autres manifestations. Les femmes sont très galantes et laissent les jeunes partir comme des fusées. Le parcours est boisé, heureusement sec avec une seule bosse à franchir 2 fois. Aucun chrono d’officiel, je finis en 20.35 et il manque 200 m sur ma montre. Le speaker, bien que de bonne volonté, n’arrive pas à gérer les podiums et les classements n’arrivent pas. Il appelle les 3 premières féminines, pour leurs récompenses. Il demande aux coureuses qui ont fini s’il y a des seniors et masters parmi les présentes. Les filles autour de moi n’ont pas encore de rides. Il rappelle les 1° du scratch car il a oublié leurs bouquets de fleurs. Je continue de patienter, l’année dernière, j’étais classée en V2 mais sans rien avoir. L’organisateur repose sa question, entre temps des cheveux gris sont apparus. On monte sur l’estrade, on compare nos chronos. On nous sort un carton dans lequel il y a 3 sacs pour féliciter les Masters, les moins âgées choisissent entre teeshirt ou tour de cou. Mon trousseau sport est déjà fait, je prends un sac glacière. Je m’installe sur la 1° place avec une Senior, les autres se mettent sur la 3°marche, personne ne veut de la 2°place. Au final, je me classe 1° V2 et 2° des Masters. Je ne pourrais pas être à la récup ce soir, bonne semaine à tous, à dimanche". Les résultats

Présent hier sur le Trail solidaire de la Sans Raison, Philippe revient sur sa matinée : « Salut AA ! Ce matin, j’étais à Vélizy-Villacoublay pour courir la « Sans Raison », un trail de 17km et 400D+. Au profit de l’association Laurette Fugain (chèque de 16 000€ cette année !), j’ai couru pour soutenir Hanna, 2 ans (fille d’un ami, coureur également), qui se bat contre une leucémie.
Côté sportif, j’ai bien assuré, avec 1h33 au final.
Le parcours était super sympa, plutôt roulant, mis à part 2-3 sacrées côtes...beau temps, sol sec et tracé bien agréable en forêt de Meudon.
J’ai surtout réussi à rester bien régulier, jusqu’au bout, sans jamais me mettre dans le rouge. Enfin du positif ! Je vous la conseille pour l’année prochaine (32km, 17km et 10km), l’organisation et le balisage sont top et c’est pour une belle cause...Filou » 

Présente sur le Fun Trail version 20km de jour avec Benoît, Marie-Caroline 3ème Senior F, nous livre ses sensations de course. Sur le 20 km nuit, David, Maxime et Seb font un tir groupé (15.17.19). Le CR de MC : "Il y a quelques semaines, je postais sur le salon Facebook l’idée du Fun trail, une petite course bien sympa et pour une fois, juste à côté de la maison. Plusieurs formats, 12et 20km de jour et de nuit sur un terrain qu’on connait par cœur, la forêt de l’Hautil ! Cette année, je signe pour le 20 de jour, laissant faire celui de nuit à mon mari. Benoît sera le seul à se joindre à moi. On mettra ça sur le compte des 20 bornes qui sont trop proches…mouais !!!
13h00, arrivée à la remise des dossards, une petite bière du Vexin comme cadeau starter ! Le soleil brille mais ça pince sacrément (5°, on n’a plus l’habitude). Je regarde les arrivées de Canicross, je vais peut-être m’y mettre, tu te fais trimbaler par ton chien, c’est cool !!! Bon faut avoir un chien sportif, certains se faisaient trainer par leur maitre, j’ai déjà bien assez à faire de me trainer moi-même!!!
Briefing de départ, cette année l’orga se la joue « Barkley », la célèbre course américaine impossible de Lazarus Lake  (15 finishers en 32 éditions pour info), il va falloir récupérer une page de livre, comme dans la susnommée course (si possible de notre numéro de dossard) pour justifier d’un passage à endroit difficile, au premier tour ou au deuxième, comme on veut. Pas de page= 10 minutes de pénalité. Bref, on a pas tout compris !! On verra bien quand on y sera !!
13h30, le départ est lancé ! Cool, cette année, très peu de champs, on monte directement dans l’Hautil ! C’est chouette d’être chez soi, je connais quasiment  chaque caillou et chaque racine ! Ce qui n’est pas le cas de tout le monde, d’un coup, un gros troupeau de coureurs nous arrive de la gauche, ils s’étaient trompés (et ils étaient un paquet !). Je me demande bien comment ils ont pu faire, mais comme me le rappelle justement Benoît, on est chez nous !!! Pourtant, le balisage était nickel !
Km 9, je m’inquiète de ne pas avoir vu ces fameux livre mais voilà une forêt de panneaux explicatifs devant une méga  montée : « les coureurs du 12km, montée obligatoire », « les coureurs du 20km, montée au premier ou au deuxième puis tout droit ». Benoit me dit qu’il a rien compris. Moi non plus ! Qu’à cela ne tienne, on monte, et elle pique cette montée ! Et on arrive à ces fameux livres (des vieux romans pourris), allez je joue le jeu à fond et cherche la page correspondante à mon dossard !!  Et hop, c’est reparti avec le précieux sésame
La suite se passe au top, le soleil illumine la forêt automnale et ses belles couleurs, Benoît me fait le plaisir de rester avec moi malgré le fait qu’il en ait sous la chaussure, ça se voit !! Et d’un coup, paf, il bouscule une grosse liane de ronce  qui pendait en travers du chemin et qui m’arrive en plein tronche !!! Aie aie aie, ça piiiiique !!!
Le deuxième tour se passe nickel, on tire un peu la langue…Et paf, revoilà la grosse ronce, je l’avais oublié, Benoît aussi visiblement, il fonce dedans, la liane lui arrache la casquette, je me la reprends dans la tronche et Benoît s’arrange bien la tempe ! Saleté de Monstroplante !
Voilà déjà l’arrivée, 2h01 soit 15min de mieux que l’an dernier ! Merci à Benoît de m’avoir tenu compagnie et attendu, de m’avoir tirée comme ça tout le long, je suis très satisfaite de ce temps, j’aurais couru moins vite sinon, c’est sûr ! Et c’était un moment bien sympa !
Allez récup’ pour les 20 Bornes, je crois que y’en a une qui a besoin de soutien moral avec son drapeau 2h !!!!". Les résultats

Vous êtes actuellement 62 inscrits sur les 20 Bornes d'Andrésy soit 38 pour le semi et 24 pour le 10km. Si vous n'êtes pas sur le listing des participants, rapprochez vous rapidement de Thierry. Côté training, après la séance Vma d'hier soir, je vous conseille en fin de semaine : 4x1000m al. course r=1'30'' pour le 10 km et 2000/2000/1000m r=2' pour le semi al. course sans vouloir descendre le chrono même si on se sent "costaud".

Belle réussite sportive pour la course club d'Ecquevilly. Thierry nous livre ses impressions sur l'épreuve : 

"Encore une belle représentation des bleus à la ronde des 10 cotes d’Ecquevilly !! 24 sur le 10km et 4 sur le 6km !!

Leger changement de parcours cette année, on arrive plus vite dans le vif du sujet ! Une grosse descente et paf, tout de suite première grosse montée, que l’on fera 3 fois !!

Tout le monde finira avec le sourire… ou presque !! Seul les arrivants du 6km termineront au sec, les autres se prendront la douche sur le parcours ! Ceci dit on gagne du temps comme cela !!

Quelques belles perfs à signaler ! Catherine termine 2eme au scratch féminin et première Master 2. Xavier termine 2 Master2 et votre serviteur de retour de New York, 3eme en Master 2 premier podium de ma longue carrière !!!

Sur le 10 km, Alex termine 2eme en Junior et 15 eme au scratch en moins de 40’. Christelle termine 3eme en Master 1, c’est de famille !! Sonia termine 3eme en Master 2

Voilà c’était une bonne préparation pour notre prochain objectif la course des 20 bornes d’Andresy, on sera à domicile !!!" . La galerie photos d'Olivier   Les résultats

Disputé samedi soir à Montfort l'Amaury en nocturne, le Trail des Flambeaux a rassemblé près de 850 athlètes dont 4 adhérents de l’AA à ma connaissance. Sur 18km, Justine et Marc terminent  ensemble en 1h42’à la 133 et 134ème place (7 SF pour Justine) sur 421 classés. Sur 10 km, Laetitia  et Gaël G. bouclent le parcours en 1h25' et 1h13' à la 288ème et 163ème place sur 400 classés. Justine revient sur la course des 18 km : "Les flambeaux : un trail formi-formidable Quelques semaines après l'inhumation de Charles A. sur les terres de Montfort-l'Amaury, Marc et moi avons eu le plaisir de fouler celles-ci à l'occasion du trail nocturne des flambeaux ce samedi 10 novembre. Deux distances étaient proposées, 10 et 18km, mais quitte à faire 40 minutes de route, autant amortir le déplacement . D'emblée, on comprend pourquoi personne n'a voulu nous accompagner : le temps de récupérer les dossards, de retourner à la voiture – enfin, surtout la retrouver – pour y déposer nos affaires, nous arrivons juste à temps sur la ligne d'arrivée. Marc a à peine fini de nouer son dernier lacet que le départ est donné sur la musique d'Enae Volare d'Era (Les visiteurs). Le premier kilomètre est un kilomètre… de côtes. Partis en queue de peloton, nous sommes à touche-touche dans la montée qui nous mène aux ruines du château. Tant mieux, ça m'évite d'avoir à demander à Marc de ralentir dès le début de la course ! La première descente s'amorce et la course débute vraiment. Après quelques kilomètres sur route, la forêt arrive enfin. Une belle et grande ligne droite s'offre à nous, éclairée par nos prédécesseurs. C'est beau et ça descend, alors on lâche les chevaux et on double un bon nombre de montures. Enfin, jusqu'à une montée carabinée qui nous oblige à marcher. Nouvel embouteillage ! Arrivés au sommet, ça repart. On arrive aux 5e/6e kilomètre avec la pêche. Marc se paie même le luxe de faire un brin de causette et me reproche de ne pas lui laisser le temps de papoter davantage (Zaïnab, sors de ce corps !). Effectivement je fonce… Un peu trop. Je ramasse un gadin monumental dans une descente, mon premier en course à pied. Même pas mal (j'ai moins fait la maligne quand il a fallu désinfecter mains et coude droit en rentrant…) ! On continue, il reste encore 10 km à parcourir. Et pas des plus désagréables : chemins variés, petites cotes, mais pas trop raides, faux plats, quelques descentes, un ou deux singles… C'est le pied ! Sans parler des flambeaux qui nous éclairent à certains endroits ! Je ressens un petit coup de moins bien vers le 10e kilomètre mais une Pom'Potes compote de fruits en gourde, et ça repart ! Le bitume revient pour plusieurs kilomètres. Moins fun que les chemins mais on en profite pour admirer les belles propriétés du coin ! Bref, on mate chez l'habitant. 13e kilomètre, ma douleur au genou se réveille (foutus essuie-glaces, je ne suis pas une bagnole !!!). Au 16e kilomètre, la douleur s'intensifie et j'ai peur de devoir me mettre à marcher – d'autant qu'il s'est mis à pleuvoir à verse. J'entends : "Courage, plus que 800 mètres". Oui mais 800 mètres de montée. Rebonjour les escaliers. Et contrairement à ceux du départ, ceux-là me cassent les pattes. Me voilà contrainte de demander à Marc, plus véloce que jamais, de lever le pied. "Plus que 400 mètres". En effet, à condition de ne pas se perdre… Ce qu'on a fait, bien entendu. Et le mérite de ce petit détour me revient tout entier, Marc m'ayant laissé repasser devant en haut de la côte ! On perd des secondes qui me coutent peut-être d'être appelée sur le podium – ils appelaient les 5 premières femmes. Qu'importe : après 1h43 d'effort, c'est bière et sandwich au pâté à l'arrivée. "Dans tous les cas on a bien fait de venir, même sans courir", dixit Marc. Excellent mot de la fin". Les résultats

Idéalement située à 15 jours des 20 Bornes d'Andrésy, la Ronde des 10 côtes d'Ecquevilly se déroulera dimanche. 26 adhérents de l'AA seront présents pour cette épreuve club exigeante. Deux courses sont au programme de la matinée avec un départ unique pour 10 km ou 6km. Un co-voiturage club est possible dès 8h45 au stade Diagana.

En savoir+

    Andrésy Athlétisme      Bienvenue sur notre site

       Agenda du club

  Les 20 Bornes d'Andrésy

           Soirée Club

          Chocotrail